MARIANO ZANOTTI

Entraîneur Performance Humaine
Président et Directeur du CPA

Master Biomécanique

Master Pédagogie du Sport

Maîtrise Entrainement Sportif

 

Je suis un spécialiste de l’entraînement diplômé d’un Master en Sciences du Sport, Biomécanique et Physiologie de l’exercice et un Master en Motricité et Performance Sportive, les deux à l’Université de Grenoble. En Argentin, j’ai complété le Master en Pédagogie du Sport et Développement Athlétique à Long Terme. J’ai été international argentin en waterpolo pendant plus de 15 ans. 

J’ai aussi une formation en Entraîneur Supérieur en Haltérophilie et certifié par Altis World en Sprint Courts.

J’ai un recul important après 25 ans de métier, entraînant la natation, le water polo et la condition physique pour le sport de performance. Certains de mes sportifs ont réussi à percer dans l’élite mondiale, notamment Chalo Echenique qui a été consacré Champion du Monde avec l’équipe d’Italie de Water Polo en 2019.

 

Mon travail se focalise sur la planification holistique dans la préparation. Je donne une priorité primordiale aux interactions de contenus, de l’individu et du contexte. C’est un défi énorme à relever avec chaque sportif car ceci demande des connaissances en biomécanique, physiologie du sport et en contrôle moteur. Le sportif doit pouvoir trouver son équilibre entre les éléments stables de la préparation et l’instabilité liée à un grand nombre de facteurs externes et internes. Le mode de vie, les aléas des compétitions, et les multiples facteurs presque quotidiens qui perturbent l’équilibre émotionnel ont une influence directe et importante sur les performances motrices et sur le terrain. Cette approche nécessite une observation permanente, une expérience sur le terrain et relationnel très élevée et une capacité de synthèse bien évoluée sur le traitement des informations recueillies. 

J’ai également été sportif international participant à l’équipe d’Argentine de water-polo pendant plus de 15 ans. J’ai rencontré dans ma carrière plus de difficultés que des facilités liés à un cadre désordonnée sur les aspects organisationnels. A contrario de la vie des sportifs de haut niveau vivant dans une bulle de cristal, la capacité d’adaptation à toutes les situations vécues m’ont aidé à développer une capacité de résilience à toute épreuve une sorte de croissance post-traumatique. J’ai toujours agit avec passion et intensité, un réel trait du caractère argentin forgé à fer rouge dans ma personnalité. Je pense que les athlètes doivent apprendre à vivre en équilibre entre le chaos et la stabilité car c’est bien à cet endroit qu’ils évoluent dans leur sport. Même s’ils voudraient que tout soit ordre et sécurité, la compétition est une toute autre histoire et ils doivent faire preuve d’adaptation sur les plans physiques, mentaux, émotionnels et psychologiques. 

L’individu est un système dynamique complexe à cause de la grande quantité des variables qu’entrent en jeu pour l’entraînement et la compétition. La tendance actuelle repose sur un modèle réductionniste de la préparation sportive et très focalisé sur la proportion de force développement  ainsi que sur un caractère absolument prédictif qui ramène à l’équation pavlovienne PROBLÈME/OBJECTIF -> EXERCICE. L’entraînement est toute autre chose. L’entraînement doit tenir compte de la globalité du sportif, de son univers, de tous ces éléments qui influencent ou interfèrent dans la recherche de la performance. Nous devons élaborer des stratégies de préparation composées des méthodes et de systèmes de méthodes imbriqués, avec une capacité d’observation et d’analyse élevées. Les approches prédictifs ne sont jamais efficaces, sauf par le fruit du hasard. Les blessures, le manque d’efficience ou les contre performances sont souvent le résultat des patterns de mouvements incorrects avec des interactions erronés ou absents. Entraîner, pour qu’il devienne simple, doit avoir un travail des professionnels compétents derrière. Malheureusement aujourd’hui, les apparences prévalent sur les compétences. 

NOTA : L’entraînement demande la mise en place des systèmes de méthodologies de préparation imbriquées par des interactions optimales. L’individu, comme tous les systèmes biologiques complexes, a la propriété d’évoluer de manière non linéaire. Ceci nécessite des compétences élargies. Dans cette optique, soit les compétences on les a acquis par la formation et l’expérience, soit on s’entoure des personnes qui les ont.